Plantes médicinales de notre jardin

En ce moment il commence à faire bien chaud en Nouvelle-Calédonie et la peau de Lilian n’aime pas du tout! Les moustiques sont de retour et le dévorent littéralement. Entre ses poussées dentaires, son otite persistante, les piqûres d’insectes et sa peau  très réactive au soleil, il nous fait souvent de la peine et les gens que nous rencontrons y vont tous de leur petit remède naturel censé l’apaiser. Et cela tombe bien car nous avons la plupart des dites plantes dans notre jardin. Je me suis dit que cela méritait un petit article!

Lorsque nous sommes arrivés chez nous, nous avons été agréablement surpris par l’état  de la maison ainsi que par l’étendue du jardin et de sa flore diversifiée. Le prédécesseur de Sylvain a en effet bien arboré les extérieurs, et c’est très agréable:

 

Voici notre top 8 des plantes médicinales de Nouvelle Calédonie:

  • LE COROSSOL

Nous connaissions déjà ce fruit car il y en avait à Saint-Martin, mais je méconnaissais ses vertus thérapeutiques. Les feuilles de corossol en décoction ont en effet des vertus anti-inflammatoires et on lui prête également des propriétés « anti-cancer ». Contrairement au fruit, très riche en vitamine C, une infusion de feuilles de corossol permet de lutter contre les insomnies de par un léger effet sédatif. Mais ici, on ne cesse de nous vanter ses mérites pour faire disparaître les boutons dus à la varicelle. Pour cela, il faut faire infuser les feuilles les plus riches en sève et baigner l’enfant dans cette eau. Il paraît que c’est spectaculaire. J’ai très envie d’essayer mais aucun de mes deux garçons ne se décide à contracter cette maladie, dommage! 🙂

  • LA CITRONNELLE

img_3518

Je me sers beaucoup de la citronnelle lorsque je cuisine mes crevettes: je les fais mariner dans de l’huile de sésame, du soja, du miel, de la citronnelle, du gingembre frais, de l’ail, du citron vert ou du combava et un peu de coriandre. Deux minutes à la poêle, c’est divin! On peut aussi en infuser les feuilles (3 ou 4 feuilles pour un litre d’eau) pour une tisane ou en mettre dans son bain pour un effet désinfectant. L’essence de citronnelle est efficace contre les moustiques, Lilian dégage souvent cette odeur caractéristique lorsque je le récupère à la crèche, d’après les nounous cela fonctionne plutôt bien!

  • L’HUILE DE TAMANU

img_3538

L’huile de Tamanu est originaire de Polynésie, où elle est appelée « huile sacrée » pour ses bienfaits sur la peau. Essentiellement produite à Tahiti, elle est cependant très utilisée en Nouvelle Calédonie. On nous la recommande souvent lorsque Lilian a ses petits boutons sur le visage dus à la chaleur, au sel et au sable. Elle est cicatrisante, anti-inflammatoire et a des propriétés anti-virales. Nous n’en avons pas dans notre jardin, on se procure cette huile dans des magasins de produits naturels à Nouméa.

  • LE NIAOULI

Le niaouli est un arbre originaire de Nouvelle Calédonie et d’Australie qui a la particularité d’avoir une écorce qui se détache du tronc en grandes plaques. De ce fait il est aussi appelé « arbre à peau ». Les kanaks utilisent l’écorce pour refaire le toit des cases. Nous en avons plusieurs devant la maison. L’essence de niaouli obtenue par distillation est antiseptique. Utilisée en friction elle soulage les courbatures, tout comme une décoction d’écorces. J’essaierais bien mais pour cela il faudrait avoir des courbatures, il faudrait donc que je fasse du sport :-/

  • L’ALOE VERA

img_3520

Le gel d’Aloe a fait ses preuves en dermatologie: il traite le psoriasis et a un effet apaisant sur les coups de soleil (qui sont traitres ici en Nouvelle Calédonie). Il faut couper la feuille bien à la base pour en extraire le maximum de gel.

  • LES FLEURS D’HIBISCUS

Jamais je n’aurais pensé cueillir nos belles fleurs d’hibiscus rouges pour en faire un breuvage antitussif. Et pourtant elles sont efficaces contre les quintes de toux! Pour cela, faire une décoction avec une poignée de fleurs et de l’eau. Il nous reste du toplexil, ouf, on va pouvoir garder nos jolies fleurs!

  • LA FLEUR et LES FEUILLES DE COCO

img_3539

Face aux douleurs de Lilian lors de ses poussées dentaires, un ami originaire de Maré nous a conseillé la fleur de coco en décoction. Pour un abcès il est conseillé d’extraire le jus des racines et en mettre dessus pour le faire disparaître plus rapidement.

  • LE CURCUMA

img_3540

Le curcuma n’est pas du tout originaire de Nouvelle-Calédonie mais on en trouve sur tous les étals car le climat se prête bien à la culture de ce rhizome. La curcumine est réputée pour ses vertus digestives et soulage les maladies inflammatoires . Le curcuma associé à l’eau de coco apaise les ballonnements, et si on l’associe à du poivre et à une matière grasse on lui prête des propriétés « anti cancer ».

Voilà dans notre jardin de quoi nous faire patienter en attendant d’obtenir notre fameuse carte d’assurance maladie de Nouvelle Calédonie (oui, oui cela fait trois mois qu’on est ici et toujours rien!). Heureusement, la prise en charge est rétroactive!!! 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close